Prix Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la paix

 

 

Médaille du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.Pour rendre hommage à l’action du Président Félix Houphouët-Boigny en faveur de la paix, dans le monde, cent vingt (120) pays ont parrainé, en 1989, une résolution adoptée à l’unanimité des Etats membres de l’UNESCO en vue d’établir un Prix international pour la recherche de la paix portant le nom du Sage de l’Afrique.
Le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, qui est aujourd’hui la distinction la plus importante décernée par une Organisation du Système des Nations Unies dans le domaine de la paix, se propose d’honorer les personnes, organismes ou institutions ayant contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans l’esprit de l’Acte constitutif de l’UNESCO et de la Charte des Nations Unies.

La Conférence générale de l’UNESCO a tenu par ce geste à mettre en lumière l’exemplarité du combat d’un homme qui a consacré toute sa vie à la défense de la paix. Elle a insisté sur le caractère hautement symbolique de sa personnalité qui a constitué pendant plus de cinquante ans un pont d’amitié et de fraternité entre l’Afrique, l’Europe et le monde.
A sa disparition le 7 décembre 1993, tous les grands de ce monde ont tenu à rendre hommage à son action en faveur de la paix. Evoquant la mémoire de l’illustre disparu, S.E.M. Jacques Chirac, Président de la République française, déclarait : « … Félix Houphouët-Boigny compte parmi ces hommes exceptionnels que la Providence instille avec parcimonie au cours des siècles. Pour les nouvelles générations et celles qui vont les suivre, il restera un exemple de patriotisme, de clairvoyance, de constance et de générosité… ».
S.E.M. Abdou Diouf, Président de la République du Sénégal, parrain du Prix désigné par le Président Félix Houphouët-Boigny lui-même, déclarait : « … Nombre de crises sociales et politiques en Afrique de l’Ouest ont pu être résolues grâce à son intervention discrète, en homme avisé. A un tel homme, on peut dire sans flatterie aucune : vous avez mérité de l’Afrique. Tant d’actes positifs vous vaudront, sans aucun doute, notre reconnaissance et notre respect éternels. »
Depuis sa création, le Prix a été attribué à des personnalités ou à des institutions pour appuyer leurs efforts en faveur de la paix, du dialogue et de la fraternité humaine.

Dans une résolution parrainée par soixante-douze pays et adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies à sa 51è session, en novembre 1996, la communauté internationale se félicite de la création du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix et s’engage à lui apporter un soutien total.
Le jury du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, qui bénéficie du soutien de nombreux pays des cinq continents, ne ménage aucun effort pour assurer le plus grand rayonnement international à ce Prix, conformément à la volonté du Président Félix Houphouët-Boigny dont la philosophie et l’exemple continueront, selon l’expression du Président Henri Konan Bédié, d’inspirer les défenseurs de la paix dans le monde.
Compte tenu de l’accueil réservé par la communauté internationale à cette haute distinction, l’UNESCO lance un appel à tous les Etats africains et à tous les amis du Sage de l’Afrique pour que, fidèles à sa mémoire, ils continuent d’apporter leur appui au Prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.
Le Prix, qui comprend un chèque de 122 000 euros, une médaille d’or et un diplôme signé par le Directeur général de l’UNESCO, est décerné chaque année par un Jury international composé de onze personnalités prestigieuses originaires des cinq continents et présidé par M. Henry A. Kissinger, ancien Secrétaire d’Etat américain, prix Nobel de la paix.
Le Directeur général de l’Unesco invite chaque année par lettre circulaire tous les Etats membres et les organisations non gouvernementales ayant un statut consultatif auprès de l’organisation à présenter des candidatures.
Outre les Etats membres et les organisations non gouvernementales, les personnes et institutions suivantes peuvent proposer des candidats :

  • Les membres du Jury pendant leurs délibérations ;
  • Les anciens lauréats du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix ;
  •  Les académies ou les académiciens ;
  • Les centres spécialisés dans les domaines de la recherche de la paix ;
  • Les instituts de droit international ;
  • Les membres de la Cour internationale de justice ;
  • Les associations ou organisations qui oeuvrent en faveur de la paix et des droits de l’homme ainsi que du progrès des valeurs démocratiques dans le monde, dans le respect de l’Acte constitutif de l’UNESCO et de la Charte des Nations Unies.

 

LISTE DES LAUREATS
DU PRIX FELIX HOUPHOUET-BOIGNY POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX

1991
Nelson Mandela

Nelson Mandela, Président de l'African National Congress (ANC - Congrès National Africain)

Frederik Willem de Klerk

Frederik Willem de Klerk, Président de la République d'Afrique du Sud

1992
Drapeau des Pays-Bas

Académie de droit international de La Haye

1993
Yitzhak Rabin

Yitzhak Rabin, Premier Ministre de l'État d'Israël

Shimon Pérès

Shimon Pérès, Ministre des Affaires Etrangères de l'État d'Israël

Yasser Arafat

Yasser Arafat, Président de l’Autorité Nationale Palestinienne

1994
S.M. Juan Carlos I

S.M. Juan Carlos I, Roi d’Espagne

Jimmy Carter

Jimmy Carter, Ancien Président des États-Unis

1995
Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés

Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés

Sadako Ogata

Sadako Ogata, Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés

1996
Álvaro Enrique Arzú Irigoyen & Rolando Morán

Álvaro Enrique Arzú Irigoyen, Président de la République du Guatemala
Rolando Morán (de son vrai nom Ricardo Arnoldo Ramírez de León), représentant de l’Unité Révolutionnaire Nationale Guatémaltèque (URNG)

1997
Fidel V. Ramos

Fidel V. Ramos, Président de la République des Philippines

Nur Misuari

Nur Misuari, Président du Front de Libération Nationale Moro (MNLF)

1998
Sheikh Hasina

Sheikh Hasina, Premier Ministre de la République Populaire du Bangladesh

George J. Mitchell

George J. Mitchell, Sénateur Américain, Ancien Conseiller spécial du Président des États-Unis pour les Affaires Irlandaises

1999
Drapeau d'Italie

Communauté de Sant'Egidio

2000
Mary Robinson

Mary Robinson, Haut Commissaire des Nations unies aux Droits de l’Homme

2001
  Prix non attribué
2002
Kay Rala Xanana Gusmão

Kay Rala Xanana Gusmão, Président de la République Démocratique du Timor Oriental

2003
Cardinal Roger Etchegaray

Cardinal Roger Etchegaray, Président Emérite du Conseil Pontifical Justice et Paix)

Mustafa Cerić

Mustafa Cerić, Grand Mufti de Bosnie

2004
  Prix non attribué
2005
Abdoulaye Wade

Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal

2006
  Prix non attribué
2007
Martti Ahtisaari

Martti Ahtisaari, Ancien Président de Finlande, Diplomate et Médiateur des Nations unies

2008
Luiz Inácio Lula da Silva

Luiz Inácio Lula da Silva, Président de la République Fédérative du Brésil

2010
Mme Estela Barnes de Carlotto

L'association des Grands-mères de la place de Mai, représentée par sa Présidente Mme Estela Barnes de Carlotto

2013
François Hollande

François Hollande, Président de la République de France

2016
Barack Obama

Barack Obama, Président des Etats-Unis d'Amerique

 

JURY INTERNATIONAL
DU PRIX FELIX HOUPHOUET-BOIGNY POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX

  • Henry Alfred KISSINGER (Etats-Unis d’Amérique);
    • Président Ancien Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères,
    • Prix Nobel de la paix.

  • Andreas ADAHL (Suède);
    • Ambassadeur au Ministère suédois des affaires étrangères.

  • Mohammed BEDJAOUI (Algérie);
    • Juge à la Cour internationale de justice de La Haye,
    • Ancien Président de la Cour internationale de justice de La Haye,
    • Ancien Ministre de la justice et Garde des Sceaux,
    • Ancien Ambassadeur, Représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies.

  • Juan Antonio CARRILLO SALCEDO (Espagne);
    • Membre de l’Institut de droit international,
    • Professeur de droit international à l’Université de Séville,
    • Ancien Juge à la Cour européenne des droits de l’Homme.

  • Jean FOYER (France);
    • Membre de l’Académie des Sciences morales et politiques (Institut de France),
    • Ancien Ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

  • Mme Gabrielle KIRK McDONALD (Etats-Unis d’Amérique);
    • Ancienne Présidente du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.

  • Adolfo PEREZ ESQUIVEL (Argentine);
    • Président de la Ligue internationale pour les droits et la libération des peuples,
    • Prix Nobel de la paix.

  • Mario SOARES (Portugal);
    • Ancien Président de la République portugaise.

  • Iba Der THIAM (Sénégal);
    • Député à l’Assemblée nationale du Sénégal,
    • Professeur à l’Université de Dakar,
    • Ancien Ministre de l’Education nationale du Sénégal,
    • Ancien membre du Conseil exécutif de l’UNESCO.

  • Andrew YOUNG (Etats-Unis d’Amérique);
    • Ancien Maire d’Atlant,
    • Ancien Ambassadeur et Représentant permanent des Etats-Unis d’Amérique auprès des Nations Unies.

  • Alioune TRAORE (UNESCO);
    • Secrétaire exécutif du Prix.